Le Choc des Capitaines : Paris Vs. Nantes

23.06.2015

A l'occasion de la dernière journée de championnat, et du match voyant s'affronter deux des équipes encore en lice pour la qualification, nous avons voulu en savoir un peu plus sur les équipes par le biais de leurs capitaines respectifs.

Tout d’abord, présentez-vous rapidement s'il-vous-plait ?

- DDaFox (Paris) : Je suis Antoine "DDaFox" Raynaud, je main support depuis la saison 3 mais pour l'EPSI ligue, je suis jungler pour compléter le roster de mon équipe. J'ai repris LoL une semaine avant le début de l'EPSI-Ligue après une pause de 6 mois pendant laquelle je jouais principalement à Heroes of the Storm. Il m'a été confié d'être manager et coach de l'équipe puisque j'ai acquis une expérience assez importante dans le monde de l'esport, j'ai été en effet plusieurs fois dans les tops de classements mondiaux ou européens sur d'autres jeux (17eme mondial Natural Selection 2, 1er de France et 5eme d'Europe sur Left 4 Dead 2, 1er à des tournois officiels de League of Legends, et autres petits tournois de Counter-Strike). Je monte des équipes ayant des ambitions très compétitives depuis que j'ai 14 ans. La possibilité de diriger un groupe de personnes à la base inconnues est une sensation que je trouve absolument géniale. Avoir une confiance entière envers des personnes rencontrées en partie publique, ou via des sites de recrutement est une expérience à laquelle il est difficile à s'habituer. Comme elle est déjà acquise, il ne m'a pas été difficile de choisir mes joueurs pour l'EPSI Ligue.
En dehors des jeux-vidéos, je suis développeur en apprentissage dans une grande entreprise. J'apprécie énormément de programmer et cela me permet de me détendre après une série de défaites.

- Imatoumi (Nantes) : Antoine aka "Imatoumi" mon rôle préféré est Ad Carry, et mes personnages de prédilection sont : Sivir, Kalista et Caitlyn. Je suis actuellement en 4ème Année à l’EPSI et je suis spécialisé dans le Développement.

Vous êtes donc les capitaines de vos équipes respectives, est-ce que vous avez senti une évolution dans votre team au cours du championnat ? Qu’il s’agisse de façon de jouer, d’ambiance ou autre ? Quel était votre état d’esprit en débutant cette compétition ? Vos motivations et votre objectif ?

- DDaFox (Paris) : Tout d'abord, je devais être à la base capitaine et coach. Prenant le projet de l'EPSI-Ligue très au sérieux, j'ai demandé à tous les étudiants de l'EPSI Paris qui étaient intéressés à rejoindre l'équipe de fournir un C.V complet sur leurs capacités et leurs ambitions. Certains élèves avaient postulés mais ne s'étaient pas présentés, il s'avérait que mes ambitions étaient trop grandes pour eux et seule une poignée d'élèves était restée, dans le but d'aller plus loin. A cause du sous-effectif, j'ai du moi même prendre place en tant que joueur et leader en jeu. Il était donc nécessaire que tout le monde voit de la même façon que moi. Notre objectif : gagner. Il est vrai qu'au début, la cohésion n'était pas là. Contre Bordeaux nous avons tout donné et ce n'était pas suffisant. Aujourd'hui, nous sommes bien plus forts, bien plus confiants et surtout, nous connaissons nos façons de jouer. Nous sommes arrivés comme de simples camarades de classe, nous sommes aujourd'hui des équipiers soudés.

- Imatoumi (Nantes) : Au cours du championnat, comme toutes équipes je suppose, on a subi des hauts et des bas, la plupart des joueurs sont dans des promotions différentes (Au niveau 1ère, 2ème , 3ème et 4ème année d'étude), donc c'était assez difficile de se trouver des dates en commun pour s’entraîner, certains avaient leur BTS à passer par exemple, on a eu des matchs des veilles de partiels. Donc forcément cela demandait de l'organisation. Notre équipe est composée de niveaux hétérogènes (De Silver à ancien Diamant) donc forcément il y a eu des difficultés au début, mais petit à petit nous avons appris de nos erreurs. Mais je pense que le facteur clé de succès qui nous a manqué tout au long de ce tournoi est l'entrainement en équipe.
Au début de la compétition nous étions plutôt serein, et nous ne nous attendions pas à un tel niveau à l’EPSI Ligue, même si les niveaux individuels ne dépassent pas diamants, certaines équipes font ressortir une belle cohésion.
Nos motivations et nos objectifs sont modestes, nous voulions avant tout jouer pour s'amuser et voir ce qui allait en ressortir, mais comme la qualifications aux quarts de finales est possible, nous n’allons rien lâcher.

Cette dernière journée sera cruciale, puisque vous affrontez votre adversaire direct à la qualification. Ce match est-il différent des précédents pour vous ? Avez-vous prévu une préparation particulière, des stratégies différentes ?

- DDaFox (Paris) : Depuis notre défaite contre Arras, chaque match est crucial, il était impératif de gagner tous nos matchs suivants pour atteindre la demi-finale. La victoire contre Montpellier nous a donné confiance en nous, et nous a permis de l’emporter contre Lilles et Grenoble par la suite. Aujourd'hui il s'agit de Nantes, rien ne change, le match est toujours aussi important et notre unique objectif est de gagner. Nous avons des stratégies en tête qui sortent de la méta, nous nous entrainons depuis le match contre Grenoble avec des champions différents. On cherche avant tout un gameplay qui nous correspond, en tenant compte de nos forces et de nos faiblesses.

- Imatoumi (Nantes) : Ce dernier match est plus que décisif, car il nous permet notamment de nous qualifier mais surtout de disqualifier Paris (<3). Ce que ce match nous apporte c'est de l'adrénaline, et du bon stress, tous les éléments nécessaires pour faire du beau jeu. Notre stratégie ? L'adaptabilité, nous sommes plutôt une équipe qui ne respecte pas trop la méta actuelle, et nous essayons du mieux que l'on peut de s'adapter à l'équipe adverse à l'issue de la première manche.

Admettons, vous venez de gagner l’EPSI Ligue Saison 2, avec les lauriers, la gloire et tout ce qui s’ensuit. Comment pensez-vous que cela influera sur votre vie actuelle ?

- DDaFox (Paris): Un de mes rêves sera réalisé : passer sur scène avec mon équipe devant quelques milliers de personnes. Certes cela reste un tournoi amateur, mais néanmoins nous aurons tout donné et évolué. Beaucoup de spectateurs sont déçus de ne pas voir un niveau digne des LCS, mais pendant ce temps-là, nous faisons énormément d'effort sur notre temps libre afin de progresser, de trouver des stratégies originales et d'envisager des solutions à des situations critiques.

- Imatoumi (Nantes) : En effet, l’événement Epsi Ligue est bien connu pour toutes ces femmes qui désirent ardemment les vainqueurs, et que l'argent et l'alcool coulent à flot, pour ma part, je me contenterai de boire mon sirop à la fraise et je raconterai cette victoire à mes petits-enfants.

Retrouvez-les, ainsi que leurs équipes au complet, demain mercredi 24 juin dès 20 heures sur O'Gaming TV pour la retransmission en direct de cette dernière journée de championnat !

Le championnat et le stream

Streaming

Résultats