Le Choc des Capitaines : Lyon Vs. Arras

20.10.2015

Avec la grande finale de cette Saison 2 de l'EPSI Ligue qui se profile à l'horizon, nous avons voulu en savoir un peu plus sur les deux équipes qui s'affronteront en finale dans une semaine.

Sans plus attendre, la parole à nos deux capitaines.

Pour les rares personnes qui ne vous connaissent pas encore, présentez-vous en quelques mots ?

- Fire59 (Arras): Je m’appelle Rémy Maurice, mon pseudo est « Fire59 ». Je suis actuellement en 5ème années à l’EPSI d’Arras et je joue carry ad dans l’équipe.

- Wàle (Lyon): Bonjour, je suis Romain Sarry, j'ai 18 ans et je suis en deuxième année à l'EPSI Lyon. Vous me connaissez peut-être sous le nom de Wàle, capitaine et support de l'équipe lyonnaise pour l'EPSI Ligue.

Parlez-nous un peu de vos équipiers et de votre équipe. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment s’est formée l’équipe ?

- Fire59 (Arras): L’équipe s’est formée il y a 2 ans pour préparer la première édition de l’EPSI Ligue. Elle est composée de :
- Pierrick « Piiiloux » Cattiaux, le Toplaner
- Xavier « Kelrohir » Cobigo, le Jungler
- Paul « Poney hunter » Boré, le Midlaner
- Gregoire « Mrl2strongg » Meurillon, en Support
Nous nous sommes rencontrés à travers un tournoi organisé par Pierrick (Lol4Fun), où les participants étaient surtout des Epsiens. Cela nous a permis de nous connaitre et d’essayer de former la meilleure équipe au sein de l’EPSI d’ Arras.

- Wàle (Lyon) : A la base, l'équipe s'est formée via Clowst (à la fin de sa cinquième année à ce moment-là) et moi-même qui souhaitions tous les deux participer à l'EPSI Ligue. Il fallait donc trouver trois autres joueurs.
J'ai alors proposé à Bracombe et RedBerries de rejoindre l'équipe. J'avais déjà quelques liens avec ces deux joueurs car nous sommes dans la même classe. Enfin, Gerodork nous a rejoints en tant que Carry AD. Il a rejoint l'EPSI plus récemment, mais je le connais depuis plusieurs années et nous avons souvent eu l'occasion de partager une botlane. Lorsque Clowst est parti travailler à l'étranger cet été, nous devions trouver un nouveau joueur. Drants qui était également dans ma classe l'année dernière nous a alors rejoints.

Nous ne vous ferons pas l’affront, à ce stade de la compétition, de vous demander quel est votre objectif, mais parlons plutôt des moyens mis en œuvre pour y parvenir. Vos équipes ont montré du très beau jeu pendant la compétition, mais ce dernier match sera décisif, et vous connaissez maintenant vos adversaires. Comment vous préparez-vous pour cette ultime rencontre ?

- Fire59 (Arras) : Notre préparation consiste en 2 soirées d’entrainement par semaine, où nous essayons différentes composition et nous étudions les compositions de l’équipe de Lyon afin de savoir quoi jouer.

- Wàle (Lyon) : En effet notre unique objectif est de remporter la compétition. La cohésion dans l'équipe, l'entrainement et le sérieux sont les piliers de notre réussite. On a eu l'occasion de voir jouer Arras et même de les affronter donc on commence un peu à connaitre leurs points forts et leurs faiblesses. La connaissance de l'adversaire est vraiment un point important pour préparer au mieux cette finale.

Jouer sur la grande scène Live de l’ESWC devant quelques milliers de spectateurs, ce n’est pas rien, pensez-vous que le stress risque d’être un facteur déterminant pour l’issue de la rencontre ? Avez-vous des techniques individuelles ou collectives pour vous motiver et vous détendre avant un match ?

- Fire59 (Arras) : Je ne pense pas que le stress pourra changer quelque chose, nous savons comment jouer ensemble, il suffit de respecter nos styles de jeu. L’an dernier nous voulions aller sur la scène, cette année nous y sommes je pense qu’on sera à 300%.

- Wàle (Lyon) : C'est certain, la pression sera un facteur majeur. Jouer devant plusieurs milliers de spectateurs est quelque chose d'inédit pour nous tous. On essaye de s'y préparer le plus correctement possible pour jouer au meilleur de notre niveau malgré le contexte. Se concentrer sur le jeu et uniquement sur ça est à mon avis la meilleure manière de faire abstraction de cet environnement.

Projetons-nous un peu dans l’avenir. Vous venez de gagner cette Saison 2 de l’EPSI Ligue, avec les lauriers, la gloire et son cortège de réjouissances (sans parler d’une ligne mémorable sur votre CV). Comment pensez-vous que cela influera votre vie future, d’un point de vue personnel et professionnel ?

- Fire59 (Arras) : Je pense que cela ne changera pas grand-chose, League of Legends est pour moi juste un divertissement.

- Wàle (Lyon) : Personnellement, gagner cette compétition serait une fierté. Certes, le niveau n'est pas professionnel mais c'est un accomplissement notable par son contexte, et notamment par le cadre qui entoure la finale.
Je ne pense pas que l'apport professionnel soit très important, bien que montrer de l'implication dans son école puisse être bien vu. J'en tirerai cependant une très grande expérience personnelle.

Un petit message à faire passer avant la finale ?

- Fire59 (Arras) : Je souhaite bonne chance à l’équipe de Lyon. J’espère qu’on arrivera à offrir du beau jeu sur cette grande scène de la Paris Games Week.

- Wàle (Lyon) : Rien de particulier à dire, si ce n'est souhaiter bonne chance à Arras.

Merci aux deux capitaines d'avoir pris le temps de répondre à nos quelques questions, et rendez-vous Mercredi 28 Octobre à 12h30 pour la grande finale de la Saison 2 de l'EPSI Ligue, sur la grande scène de l'ESWC à la Paris Games Week, et diffusée en direct sur le stream officiel des compétitions.

Le championnat et le stream

Streaming

Résultats