Choc des Capitaines : Montpellier v. Lille

17.10.2016

Avec la grande finale de l'EPSI Ligue qui se profile sur la grande scène de l'ESWC, nous avons posé quelques questions aux deux capitaines des équipes finalistes, sur leur équipe, leur parcours, et la compétition en général.

Pour les rares personnes qui ne vous connaissent pas encore, présentez-vous en quelques mots ?

Blaskovitch (Montpellier) : "Donc nous sommes l’équipe représentent Montpellier, au niveau de l’équipe elle est constituée de :

  • Arthur « Prince of League » Lehman, Top
  • Maxime « Blaskovitch » Bonneville (moi-même), Jungle
  • Maxime « 2-12 » Catala, Mid
  • Pierre « Sephirus » Welmant, ADC
  • Martin « Justyn » Derouet, Support"


Devilder (Lille) : "Je m'appelle Foucauld Devilder, j'ai 24 ans et je suis en 5ème année à l'école EPSI en alternance dans une société d'édition de logiciels de santé. Notre équipe est composée de :

  • Alexis « Alexwin » Boulet, Top
  • Pierre-Yves « PYPYV » Minne, Jungle
  • Julien « Ludji » Delvecchio, Mid
  • Foucauld « ProX Devilder » Devilder (moi-même), ADC
  • Maxime « xBlocus » Wasilewski, Support"

Parlez-nous un peu de vos équipiers et de votre équipe. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment s’est formée l’équipe ?

Blaskovitch : "Lors de la précédente édition de l’EPSI Ligue, pendant le match nous opposant à l’EPSI Bordeaux , le mid laner (2-12) m’a contacté en privé disant qu’il allait rejoindre notre campus l’année prochaine et qu’il était prêt à faire une équipe pour [la Saison 3] ( comme quoi le mercato est partout), je lui ai ensuite dit que j’avais des joueurs pour compléter l’équipe. Naturellement je me suis tourné sur les trois autres avec qui j’avais fait la première édition, et une partie de la seconde. Nous avons joué en équipe pour nous entraîner, on a gagné le tournoi local pour se qualifier et nous voilà !"

Devilder : "Ludji et moi même cherchions 3 joueurs pour former la meilleure équipe possible parmi tous les joueurs présents à EPSI Lille, nous sommes donc allés voir les différentes promotions et avons posté un message sur un groupe facebook dédié à la recherche d'une équipe sur Lille.
Nous avons testé différentes positions pour chaque joueur afin de trouver laquelle serait la plus stable et optimisée. C'est après le 2ème match de la phase de poule que nous avons fixé nos positions telles quelles le sont aujourd'hui."

Nous ne vous ferons pas l’affront, à ce stade de la compétition, de vous demander quel est votre objectif, mais parlons plutôt des moyens mis en œuvre pour y parvenir. Vos équipes ont montré du très beau jeu pendant la compétition, mais ce dernier match sera décisif, et vous connaissez maintenant vos adversaires. Comment vous préparez-vous pour cette ultime rencontre ?

Blaskovitch : "Concrètement, on part avec l’avantage du favori vu notre score parfait pendant la saison régulière et une demi-finale bien maitrisée de notre part. Au niveau de la préparation, on va tout faire pour arriver le jour J à notre maximum, que ce soit sur le plan draft, mécanique, ou en équipe.
On planifie plusieurs jours par semaine afin d’arriver à cet objectif, en prenant en compte le facteur stress de la scène bien sûr."

Devilder : "L'entrainement de l'équipe se fait sur 2 axes, d'en un premier temps chacun fait de son mieux pour s'améliorer de façon individuel, et chaque fois que l'équipe à l'occasion de se réunir nous faisons de la ranked team afin de préparer des stratégies et de tester nos limites.
Nous suivons également l'avancement de l'équipe adverse dans leurs matchs en ligne et analysons leurs points faibles (qui sont nombreux) ainsi que leurs points forts."

Jouer sur la grande scène Live de l’ESWC devant quelques milliers de spectateurs, ce n’est pas rien, pensez-vous que le stress risque d’être un facteur déterminant pour l’issue de la rencontre ? Avez-vous des techniques individuelles ou collectives pour vous motiver et vous détendre avant un match ?

Blaskovitch : "En effet, jouer sur la grande scène de la PGW est une sorte de rêve depuis que j’ai été au courant de cet évènement lors de la saison1, jouer dans le plus gros évènement gaming en France est l’équivalent de jouer au stade de France pour les sportifs. Oui le facteur stress sera forcément présent, et c’est mon rôle de capitaine de faire en sorte en amont que personne ne soit tétanisé lors de la finale, car une erreur peut-être fatale. Au niveau des préparations individuelles je dirais que tout le monde a sa méthode, au niveau de la collective on se donne rendez-vous avant en vocal histoire de se détendre un peu."

Devilder : "Le stress sera évidemment un facteur qui jouera un rôle important pour cette finale. Notre top laner est allé en finale de la première édition de l'EPSI ligue et a donc une expérience de la scène. Mais pour le reste de l'équipe cela sera une découverte, pour ma part le stress est plutôt un facteur qui me permet de me concentrer et mon jeu est autrement plus efficace. J’espère pour Montpellier que le stress ne leur fera pas perdre leurs moyens."

Projetons-nous un peu dans l’avenir. Vous venez de gagner cette Saison 3 de l’EPSI Ligue, avec les lauriers, la gloire et son cortège de réjouissances (sans parler d’une ligne mémorable sur votre CV). Comment pensez-vous que cela influera votre vie future, d’un point de vue personnel et professionnel ?

Blaskovitch : "Le fait de parler sur scène et de jouer va forcement augmenter notre assurance et notre confiance sur le plan personnel, au niveau professionnel je dirais que cette aventure nous a permis de mieux communiquer en équipe et de savoir remonter le moral des autres."

Devilder : "Je ne pense pas que l'EPSI ligue aura une influence importante dans mon avenir professionnel. Je le fais avant tout pour le plaisir."

Un petit message à faire passer avant la finale ?

Blaskovitch : "J’espère une belle finale, plus longue que nos demi-finales respectives (rires) , et qu’ils n’aient pas trop de regret à la fin, une 2° place est déjà une belle performance."

Devilder : "Je pense que nous allons gagner 2-0 assez facilement mais c'est avec plaisir que je vais montrer à Montpellier comment jouer à ce jeu."

Deux approches différentes donc, pour deux capitaines remontés à bloc qui vont emmener leurs équipes respectives jusqu'à Paris pour jouer cette finale qui s'annonce palpitante ! Rendez-vous le 27 Octobre au matin pour suivre en direct le point culminant de la Saison 3 de l'EPSI Ligue !

Le championnat et le stream

Streaming

Résultats